Rechercher
  • Cerbere

REMANIER LA FORMULE



Tiens?

Salut cher lecteur.

Tu cherches à combler tes heures? Tu aimes le cinéma? Ou es-tu simplement curieux d’étoffer ta culture G, en appréciant ces quelques lignes que je t’offre.

Si tu es bien installé, je te donne une astuce en plus. Miracle de notre monde moderne, il me semble qu’il y a non loin de toi un quelconque appareil te permettant de bénéficier d’une piste musicale. Que ce soit pour tes oreilles seules ou à partager, et si l’envie t’en dit, lis donc ces lignes dans ta tête ou à voix haute accompagnées de Bill Evans – I Wish I Knew. Ou pas

Mad Max, Jurassic World, Les 4 fantastiques, Terminator, Peter Pan, Star Wars, Total Recall, Cendrillon, La belle et la Bête, Polteirgest, Point break, Hitman, Frankenstein, Spider Man, et j’en passe et j’en passe,des reboots, des remakes etc.

Depuis 2015, où est donc passé la créativité? Ou serait-ce le profit ou la perte des droits d’auteur qui pousse les réalisateurs à la refonte de ces œuvres cinématographiques? Le cinéma, c’est un luxe, c’est le 7ème art, mais comme dans tout, il y a parfois des incompréhensions. Les flops existent en tout genre et sont parfois violents. Je resterai neutre dans cet article et éviterai donc de nommer les films que ce soit pour le meilleur ou pour le pire. Universal a déjà mis ma tête à prix.

Trop? Pas assez peut-être ? Une bonne ou une mauvaise chose ? J’en reste le postérieur entre deux chaises, en parlant poliment. Pas très confortable, et puis, de temps en temps, il faut admettre que cela fait du bien de voir un bon film renaître de ses cendres, poussé par un maître de la camera et de bons acteurs qui donnent tout pour éviter le flop du déjà-vu. Oui parce que comment attirer les spectateurs vers un film dont ils connaissent la trame principale, le scénario voir le dénouement, sous prétexte qu’il sera « remis au gout du jour ». Et puis d’abord, ça veut dire quoi cette expression utilisée dans tous les domaines de l’art ?

Cette locution indique que quelque chose est à la mode, dans l’air du temps, selon les critères de

l’époque en question.

Merci Google.

Est-il nécessaire de rappeler qu’un long métrage est aussi ancré dans son époque, et qu’il est

d’actualité dans la nôtre de récréer sous le prétexte de retrouver ?

Car en effet, tourne autour du tournage tous ces engrenages qu'englobent l’atmosphère économique et sociale d’un temps. Tout un charme d’un instant T, avec les moyens et arrangements bien faits, de la même manière qu’on apprécie les craquements du son au passage du diamant sur une bonne vieille platine vintage. Il faut prendre en compte le contexte de tournage du film original, et ne pas en perdre la souche si l’on veut garder l’esprit de base.

Toutefois, j’éprouve un grand plaisir à visionner ses œuvres nouvelles, bénéficiant d’une post-prod

incroyable. Technophile pour ma part, mon regard se précise et titille les rendus quelque peu douteux parfois. D’un autre côté, si j’accroche à l’histoire, elle se retrouve au détriment de fonds verts mal gérés, d’anachronismes ou autre faux raccords. Mais il ne faut pas pousser mémé dans les magnolias, ça ne pardonne pas tout.

Alors un reboot, quel que soit le genre du film, super méga grosse production américaine, thriller,

dramatique, comique, fantastique, hantai, indé, bizarre, bollywoodien, nanar, ou encore court métrage, est fondé la plupart du temps sur de bonnes intentions. Il n’en reste pas moins qu’il faut être conscient de ce qui a déjà été fait avant, et ne pas prendre le reboot pour l’original. J’implore votre sagesse et les tréfonds de votre bon sens, beaucoup d’œuvres musicales et cinématographiques ne sont que des pâles imitations et / ou refonte d’un autre temps. Généralement, le titre se permet même des changements. En bref, on peut éprouver une certaine lassitude face à ces « renouveaux » mais heureusement qu’il existe quelques chefs d’œuvres çà et là qui surgissent des grands esprits. Qu’il est revigorant d’accorder du temps à ces génies, de s’installer dans un bon gros fauteuil rouge, le postérieur écrasant les reste de pop-corn du dernier passage, et de garder la bouche comme les yeux ouverts de l’extinction des lumières

au générique final.

Il ne faut pas cracher sur les remakes, et avouer que certains font plaisir à voir, quand d’autres ne

méritent absolument pas l’attention qu’on leur accorde. Question de goût et de couleurs, que chacun

apprécie à sa manière son visionnage, et les moutons seront bien gardés. Paix à vous tous, et surtout,

continuez de rêver, laissez-vous plonger dans de fous univers et de rocambolesques histoires.

Imaginez, créez, volez.

Je vous laisse avec Bill Evans.

« Les flops existent en tout genre et sont parfois violents »

#cinema #cerbereofficial #cerberemagazine #remake #reboot #lucaecuyer #madmax #jurassicworld #terminator #cannes #culture #cendrillon #kimkardashian #kanyewest #remanier #la #formule

22 vues
  • 2000px-Facebook_circle_pictogram.svg
  • twitter_circle_black-512
  • instagramicon