Rechercher
  • Cerbere

LIBÉRATION DE CHRISTINA AGUILERA / Le retour confus



Il y’a quelques semaines, Xtina nous présentait son nouvel album, le dernier datait de 2012. Liberation aussi attendu que son retour sur scène n’a pas forcément fait l’unanimité. Cerbere l’a écouté et vous donne son avis.

Si la chanteuse de “genie on the bottle” a tenté plusieurs fois de faire son grand retour avec des albums aussi futuristes que purement vocaux (Bionic, Lotus), les fans n’étaient pas au rendez-vous. Et… Nous sommes Fan de Christina. Même dans ses plus gros flops, une chose est sûre : c’est une des meilleures voix que la pop connaît aujourd’hui mais qu’elle boude. Pourquoi ?

Si on fait un flashback, Bionic est certainement un tournant très intéressant pour la Pop car xtina nous montre qu’elle peut traverser les époques, mélanger les genres et rester elle même. Not myself Tonight bien que too much visuellement est rentrée en tête des charts dès sa sortie. seulement les autres singles ont étés moins convaincants. whoohoo titre en featuring avec nicky Minaj aurait pu faire l’affaire en deuxième single cependant celui-ci n’a pas été choisi par la maison de disque. Comment promouvoir un album avec un seul single dans les charts ?! Quand on y pense, il était peut-être un peu trop avant-gardiste si on le remet dans le contexte de l’époque. Il aurait forcément fait un carton s’il était sortit aujourd’hui, ère où le trash et le sex sont plus que recommandés pour rester dans les charts.

Lotus, très attendu, n’a pas fait l’unanimité dès sa sortie, aussitôt considéré comme flop suite à des ventes non convaincantes. L’album déjà prêt quand xtina fait une apparition dans Move like Jagger (qui rentre en tête des classements dès sa sortie). Pourquoi n’avoir pas sortit son album?

Liberation était donc le retour, la renaissance tant attendue de xtina. Un beau projet digne de la pop star. Les registres “prises de risques” sont franchement à saluer. A l’heure où les chanteurs ne chantent plus, Xtina nous prouve une fois de plus qu’elle n’a pas une voix mais LA VOIX. on lui pardonne le fait de tomber dans la hype avec des morceaux plus traps ou alors un vocabulaire ultra vulgaire qu’on ne lui connaît pas forcément. Mais ok…

Convaincu par certains titres de l’album, on se demande ce que font des morceaux comme “Pipe” dans l’album. Il est impossible de commencer aussi haut qu’avec l’acapella “Maria” et retomber sur un titre pareil. Pas de cohésion musicale.

“Accelerate”, produite par Kanye West ( coïncidence ?) est tout aussi mitigé. Le son saturé motown en fond et la voix sans efforts de Xtina sont presque trop sans efforts justement. Faible pour un premier single.

On est habitué a bien mieux Xtina… Et même Ty dolla Sign, 2 chainz ne pourront rien y faire. “Deserve” Vide de sens en terme de paroles, Ok elle a du coffre mais le visuel ici est celui vendu dans littéralement toutes les titres pops de ce premier semestre. “ I say some fucked up shit just to hurt you” Mais pourquoi ? “sex in the morning” ‘’ fuis moi je te suis” “ Je suis né connard c’est pas ma faute” avec une soupe trap deux octaves en dessous. Fait! et ce une centaine de fois.

Dans les moments forts de cet album, on peut parler de “Fall in Line” qui rentre dans le moule du mouvement “me too”, ce genre de musique qui donne confiance. Certainement très personnelle d’ou le choix du featuring ( Demie Lovato). Les deux femmes se refusent de rentrer dans les rangs imposés par la société. Contraste intéressant avec le commando en fond qui répète sans cesse “left two three, right two three, shut your mouth stick your ass out for me”.

“Maria” Léger rappel de Xtina pour nous rappeler que c’est elle la boss encore une fois

“like i do” en duo avec Gold Link, espoir confirmé du rap Us. Titre qui nous ramène directement en 1991, époque marquée par “genie in the bottle”. Meilleure titre de l’album.

Mauvaise stratégie marketing, Faiblesses de certains titres, entourage à la production, peuvent être la raison de ce retour confus. Une chose est sûre, elle a du coffre et mérite certainement sa place sur la scène musicale comparé à certaines et même certains…

#liberation #xtina #album #cerberemagazineofficial #diese #igerparis #pressmagazine

#xtina #christinaaguilera #liberation #music #album #pop #goldlink #cerbereofficial #cerberemagazine #followus

0 vue